Gap 2
Circonscription
Hautes-Alpes
 

Journée inter degrés du jeudi 13 février 2014

mercredi 19 mars 2014

Les enseignants du RRS de Serres étaient réunis ce jeudi 13 février 2014 au collège de Serres sur le thème de la numération et de la maîtrise de la langue.


La matinée a été utilisée pour présenter des situations et des activités pédagogiques à mettre en place pour construire la notion de nombre avec l’aide de Mme Miskiewicz, professeure de mathématiques à l’ESPE. " chaque jour compte " " Problèmes de monstres" " jeu des paires " " jeu des 9 familles " " jeu de la marchande " " le jeu du portrait" " les tickets de caisse" " le mathador" en conclusion : - Il est important de donner du sens aux apprentissages : « à quoi ça sert de compter ? », les situations de la marchande ou le calendrier sont porteur de sens. - Il ne faut pas faire l’impasse sur les manipulations (dizaines, unités…) Ce n’est jamais une perte de temps. - Problème des manipulations au collège qui ne s’inscrivent pas dans les programmes mais plus dans les remédiations. - Il faut varier les unités ! Varier la taille… et les afficher. - Penser à encadrer les nombres. en pièce jointe le compte rendu de cette matinée L’après midi, les participants ont travaillé autour de la maîtrise de la langue à partir des évaluations passées en janvier 2014. le lexique en grande section, le vocabulaire en CM1, le vocabulaire en 5ème. Afin de favoriser le développement du langage oral, il peut être intéressant que l’élève se retrouve dans des situations où il va être amené à expliquer, à montrer, raconter. Le langage devient un outil qu’il faut maîtriser pour être compris par d’autres. Il est alors au service de l’action donc il doit être efficace et l’étayage du maître devient alors une ressource pour dire le bon mot ou pour aider l’élève à affiner sa phrase. Si les séances de langage oral se limitent à une série de questions fermées, cela ne favorisent pas le tâtonnement langagier indispensable pour s’approprier les sonorités, les structures de la langue, le vocabulaire. Le langage compris est celui de l’école, mais pas celui de la maison. Des élèves ont des difficultés d’ordre orthophonique. Il faut mettre les élèves en situation de produire, et que ça ait du sens : « explique aux copains comment on emprunte un livre. ». En cycle 2, les faire parler pour présenter quelque chose. Il y a une grande différence entre le langage oral et le langage écrit. Il y a également un problème de niveau de langue. Comment corriger la phrase d’un élève (surtout chez les petits) sans risquer de les bloquer ? Nous (les adultes) avons des exigences en langage oral (exemple : ne-pas) mais que nous n’utilisons pas dans la vie courante, voire en classe ; quelles sont donc les pertinences des résultats de cette évaluation ? Le bain de langue dans les classes multiniveaux favorise l’apprentissage de la langue, mais quid du niveau de langue et de la richesse lexicale dans un échange entre élèves ? les demandes : Faire venir un IPR pour continuer cette réflexion sur le vocabulaire, le lexique, les niveaux de langage. Quelles actions porteuses de sens pour une maîtrise durable de la langue française ? En langue orale : « Il faut mettre les élèves en situation de produire, et que ça ait du sens ». Des personnes ressources (CP, IEN maternelle, IPR ?) pour construire des situations de production ayant du sens. en pièce jointe le compte rendu de cet après midi. Régis Picod, secrétaire et coordonnateur du RRS de Serres

 
Circonscription de Gap 2 adresse: 1 place de la République 05400 Veynes – Responsable de publication : Véronique BRUN - IEN CCPD
Dernière mise à jour : mercredi 12 février 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille